Troglodytes Saumurois

Troglodytes Saumurois : à l’occasion d’un passage ou d’un séjour à Saumur, pourquoi ne pas découvrir des sites et réaliser des visites troglodytiques en Saumurois afin de   découvrir son patrimoine troglodytique si présent ?

Le Saumurois, terre de tuffeau et de falun, possède près de 1 200 kilomètres de galeries souterraines et troglodytiques. Mais aussi   16 000 cavités dont la moitié sont à l’abandon. De nombreuses entreprises angevines de vins pétillants de Saumur et des  champignonnières, produisant les fameux « champignons de Paris», utilisent ces galeries.

Il serait dommage de ne pas  découvrir  ces sites troglodytiques entre Loire et vignes : maisons, château souterrain, champignonnières, parc zoologique,  restaurants et même chambres d’hôtel ! Vous verrez qu’ils vous réservent de belles surprises.

Détours troglodytiques en Saumurois : maisons troglodytiques  de plaines creusées dans la roche de tuffeau
Une habitation troglodytique de plaine (photo de Nicolas Boullosa – 2011)

En visitant la vallée de la Loire, vous vous apercevrez que les habitats  troglodytiques de coteau et de plaine sont particulièrement présents dans la région de Saumur. 

Certaines maisons troglodytiques sont, d’ailleurs encore habitées dans le Maine-et-Loire aujourd’hui. Ainsi, entre Montsoreau et Saumur, vous pourrez apercevoir toute une série de galeries sur la falaise de tuffeau qui surplombe la Loire.

Les galeries troglodytiques regorgent également d’activités diverses et variées : caves à vins, champignonnières, ateliers d’artistes, zoo de Doué-la-Fontaine, … Tout un patrimoine à découvrir dans les sous-sols de l’Anjou pour vivre des expériences insolites !

Sommaire

Troglodytes Saumurois : la Maison de Saumur, chambres d’hôtes

La “Maison de Saumur” est une maison d’hôtes, labellisée Gites de France City Break Premium. Elle se situe dans le quartier historique de l’Ecole de Cavalerie, non loin du coeur de ville de Saumur. Ainsi, le soir venu, vous pourrez venir vous reposer dans une chambre d’hôte de charme au sein de la Maison de Saumur. Vous serez cependant à proximité des animations et des festivités d’une ville à taille humaine mais aussi des bords de Loire, de ses restaurants et de ses commerces de proximité.

Troglodytes   Saumurois : troglodytes ou troglodytiques ?

Mais ne vous y trompez pas, vous allez bien découvrir des habitats troglodytiques ainsi que leur habitants, appelés troglodytes …

… Et non pas le troglodyte mignon ou  troglodytidae  qui désigne la famille d’oiseaux de l’ordre des Passeriformes.

 Le troglodyte mignon (troglodyte troglodytes) est ainsi largement présent sur l’ensemble du territoire européen. D’une taille autour de 10cm et d’un poids de près de 10g, ce passereau est l’un des plus petits oiseaux d’Europe.

Détours troglodytiques en Saumurois : un habitant d'une maison troglodyte ? Non, seulement un  troglodyte mignon

Le troglodyte mignon

Ou le peuple des Troglodytes auquel Montesquieu fait référence dans ses Lettres Persanes. « Il y avait en Arabie un petit peuple, appelé Troglodyte, qui descendait de ces anciens Troglodytes qui, si nous en croyons les historiens, ressemblaient plus à des bêtes qu’à des hommes ».

Détours troglodytiques en Saumurois : non, seulement les bons troglodytes des Lettres Persanes de Montesquieu.

En France, l’habitat troglodytique est présent depuis la préhistoire, comme en Dordogne. Il s’est ensuite développé dans d’autres régions. C’est à dire dans le val de Loire, de l’Anjou, à la Touraine, en passant par le Saumurois. Ainsi que dans la vallée de la Seine.

 Les maisons troglodytiques témoignent de la capacité de l’homme  à s’adapter à son environnement pour bâtir des demeures. Vous pourrez découvrir ce type d’habitat en versant de vallée, en falaise ou escarpement mais aussi à la surface d’un plateau. On construisit les maisons  directement dans la roche, que celle-ci soit sédimentaire (calcaires, mollasse, grès, etc.) ou volcanique (cendres, tuf tendres,…). 

Troglodytes Saumurois : l’habitat

Voici 4 sites troglodytiques qui servirent d’habitats et que vous pourrez visiter :

– Rochemenier, un village troglodytique

– Les maisons troglodytiques de Forges

– La grande Vignolle à Turquant

– Les caves troglodytiques de Cornillé-les-Caves

Troglodytes Saumurois : village troglodytique de Rochemenier

Situé à 24km de Saumur, le Village Troglodytique de Louresse-Rochemenier vous emmène à la découverte d’un monde souterrain. Véritable voyage dans le passé, petits et grands, vous serez immergés dans le monde des troglodytes. Mais aussi dans la vie des paysans de ces villages sous terre.  

 Contrairement aux villages troglodytiques traditionnels creusés dans des falaises, le Village Troglodytique de Louresse-Rochemenier   est  un site troglodytique  de plaine, le plus complet du Val de Loire avec ses maisons creusées en terrain plat, seules les cheminées dépassent du sol : deux anciennes fermes avec les pièces d’habitation  et les dépendances creusées dans la roche de falun, une chapelle souterraine et des habitations. Soit plus d’une vingtaine de pièces sur un hectare.

 

Des meubles, des outils et instruments de travail des champs, de la vigne, viennent compléter cette visite incontournable. Ainsi que des photos anciennes, des objets du quotidien et la basse cour

Vous pourrez partagez la vie de ces troglodytes en vous immergeant dans des ambiances sonores et lumineuses  présentes dans certaines salles

Renseignements  pratiques

Tarifs 2021 : Plein tarif : 7 € – Tarif enfant (6 à 17 ans) : 5 €. – Famille : 20 € (2 adultes + 2 à 4 enfants)

14 rue du Musée Rochemenier – 49700 LOURESSE ROCHEMENIER

tél : 02 41 59 18 15

Troglodytes  Saumurois : les maisons troglodytiques à Forges

La première vision que vous aurez  de ce  hameau troglodytique à Forges,  sera celle des toits des maisons et de leurs cheminées.

En effet ce site de maisons troglodytiques de Forges est un site de plaine. Les habitations creusées dans le tuffeau sous le niveau du sol, au cours des XVIIIème et XIXème siècles,  sont organisées autour de cours. Des traces visibles dans certains lieux font même remonter l’utilisation de cavités jusqu’au VIIIème siècle (notamment les souterrains refuges et les silos à grain) !

Vous pourrez visiter le dessus des cavités, en serpentant entre les cheminées et les animaux en liberté. Le tout dans un cadre naturel où, autrefois, les paysans cultivaient les céréales, le chanvre et la vigne. Descendez ensuite au niveau des cours et des cavités, dans lesquelles vous pourrez découvrir différents aspects de la vie en communauté dans les maisons troglodytiques : boulangerie collective avec son four à pain creusé dans le tuffeau, les trois pressoirs à raisin, la basse-cour …

Des paysans habitèrent ces maisons troglodytiques  jusque vers les années 1930. Par la suite on les  abandonna, ou servirent  de décharge.

Les maisons troglodytiques de Forges depuis 2014

Les propriétaires actuels ont  racheté les lieux en mars 2014 afin de continuer à faire (re)découvrir ce site aux curieux et aux habitués du monde troglodytique.

Petit à petit, ils essayent d’entretenir l’âme de ce lieu exceptionnel, et de faire revivre son histoire aux visiteurs. Ils ont également fait le choix de résider sur place, afin de partager au mieux leur expérience avec leurs hôtes.

Ils vous proposent une visite libre (ou guidé sur réservation) d’environ une heure. Vous découvrirez ainsi le monde paysan du 19éme siècle en troglo de plaine.

Renseignements  pratiques

Maisons troglodytes de Forges : 10 Route de la Fosse 49700 Dénezé-sous-Doué

 A quatre kilomètres de Doué-la-Fontaine, et à 15 de Saumur

Tél : 02 41 59 00 32

Visite libre Adulte : 5.60€                                       

 Visite libre enfant  (de 6 à 15 ans): 3.60€ 


Pour vous rendre aux maisons troglodytiques de Forges
 

Troglodytes  Saumurois : La grande Vignolle

La Grande Vignolle à Turquant, un ensemble troglodytique de coteau

La Grande Vignolle est un site historique authentique, il comprend des caves et un logis seigneurial. Ce logis date de la fin du XVème siècle quand le seigneur de la Vignolle fit aménager et sculpter les caves afin  de créer un logis digne d’un château et l’offrit en dote à sa fille.

Aujourd’hui vous pourrez revivre l’histoire de la famille du seigneur de la Vignolle, grâce à une scénographie originale et  deux personnages hauts en couleur ! Vous vivrez ainsi une expérience inoubliable. Et ce, depuis les premières caves creusées au XIIème siècle, jusqu’à la mise en valeur du site par une famille de vignerons.

 Mais aussi admirer la jolie vue sur la Loire.

La Grande Vignolle se situe à 14 km de Saumur

Mais la Grande Vignolle est aussi l’histoire de la famille Filliatreau. Elle a su redonner vie à ce site historique et architectural après l’avoir découvert sous les ronces et les racines des vignes.

En 1990, Paul  Filliatreau achète 6 hectares de vignes à la Grande  Vignolle à Turquant. Sous les ronces et les racines de vignes, il découvre une merveille,  un site troglodytique  exceptionnel : sur 150 m de long, à flanc de coteau, se dresse un logis seigneurial, un pigeonnier et ses caves.

Une nouvelle aventure commence : la Grande Vignolle  devient la vitrine des vins Filliatreau et le lieu d’une visite ludique et sensorielle innovante !

Un passage à la Grande Vignolle  permettra de découvrir les vins du domaine Filliatreau.

Une orientation vers des pratiques écologiques et la biodynamie

Paul Fillatreau a beaucoup appris des années de production où le volume était roi, de la mécanisation, des produits phyto, du désherbage chimique… Il a compris qu’il fallait vite changer de mode de culture

Une culture exigeante, certifiée par les labels bio AB et Demeter qui garantissent qu’il n’y a aucun traitement chimique au cours du processus de production, ni dans les vignes, ni pendant la vinification. L’équipe qui travaille dans les vignes a appris à observer la terre et le végétal, à être attentif. Cela a fait évoluer leur rapport à la nature, au métier. 

Ainsi, aujourd’hui sur les 45 hectares de vignes, tout est :
– Soit en  culture biologique
– Soit en culture biodynamique
– La récolte 2021 sur les 45 hectares de vigne reçoit le label AB ou DEMETER (biodynamie)

Après avoir entrepris la conversion en culture biologique de toutes ses vignes, le Domaine Filliatreau s’est engagé vers la biodynamie. 

Loin d’être un choix commercial, cette manière de produire est avant tout liée à la volonté de respecter la nature, et de créer un lien durable avec la terre.

La Biodynamie

La biodynamie est un principe qui respecte le végétal. Toute ferme agricole est un organisme vivant pour qui la santé des écosystèmes et des sols est primordiale. La biodynamie travaille le sol et les plantes  en lien avec les cycles lunaires et les constellations et en fonction de la nature des plantes (plante racine, plante feuille, plante fleur, plante fruit).

 Il s’agit de mettre en œuvre des méthodes naturelles qui vivifient le sol et la plante, leur donnent de l’énergie et leur permettent de lutter contre les diverses agressions en renforçant leurs défenses naturelles.

On réalise des pulvérisations des produits naturels en quantités infimes (infusions de plantes comme de la presle,  de la bouse de corne, de la silice, mélangées à de l’eau dynamisée) un peu comme l’homéopathie pour les humains !

Elle s’accompagne d’une réduction de la mécanisation, pour éviter d’abimer les racines des vignes.

Respecter la terre et le végétal, c’est également mieux considérer les hommes qui travaillent dans ces cultures, au milieu de champs sains, et bien sûr le consommateur final, qui savoure un produit sans résidus. 

Il faut bien comprendre que cultiver en méthode biologique et en biodynamie sont  complémentaires pour mieux respecter la terre, les produits cultivés et les consommateurs.

Détours troglodytiques en Saumurois : La Grande Vignolle, un ensemble troglodytique de coteau.

La Grande Vignolle à Turquant

Renseignements pratiques 

Route de Montsoreau – 49730 Turquant

Tél : 02 41 38 16 44  –  06 72 74 31 33

La visite dure 1 heure

Les tarifs sont de 7 € pour les adultes et de 5 € pour les enfants jusqu’à 18 ans.

Troglodytes  Saumurois : Cornillé-les-Caves

L’association « Les Compagnons des Caves » mets en valeur le patrimoine troglodytique de Cornillé-les-Caves, à partir de 1987.

Constitué de plus de 20 km de galeries creusées entre le 16ème et le 19ème siècle pour l’extraction du tuffeau. Ce matériau servait alors aux constructions des environs. Puis on les utilise comme abris pour le matériel et les animaux mais aussi comme habitations.

Depuis 1989, les Compagnons des Caves organisent  en avril le “Printemps des Caves” sur des thèmes variés. Cela permet de financer les travaux de mise en valeur des caves et des terrains attenants. 

Renseignements Pratiques

Visite commentée des caves et du village sur demande, au 06 63 07 81 83.

1 rue du Ronceray – 49190 CORNILLE LES CAVES

site web : http://compagnonsdescaves.org

Troglodytes  Saumurois : champignonnières

Apparition des champignonnières

A la fin du XIX siècle, l’extraction de la pierre  de tuffeau ayant cessé,  quelques uns des 3000 kms de galeries du Saumurois devinrent des caves à champignons ou champignonnières  pour la culture du champignon  de Paris

 Les caves du Saut aux Loups sont en effet idéales pour la pousse du champignon. Ces eucaryotes pluricellulaires apprécient le taux d’humidité (80%) et la température constante de 13°C.

Quatre sites vous permettront de connaître l’utilisation des caves troglodytiques du Saumurois pour la culture du champignon

– La Cave aux Moines

– Champignonnière du  Saut aux Loups

– Le Musée du champignon

– La Cave vivante du Champignon

Troglodytes  Saumurois  : la Cave aux Moines

La Cave aux Moines est une ancienne carrière d’extraction de tuffeau de 8 km de long. Dès le XIXe siècle elle servit de champignonnière. Elle se trouve à 10 km de Saumur

 En visitant ce dédale souterrain, vous découvrirez l’histoire du tuffeau et  des caves, la vie d’avant en habitation troglodytiques mais aussi une champignonnière : pleurotes, shiitakés et champignons blonds de Paris  cultivés ici de manière  artisanale. Et sans oublier un élevage des escargots et le caveau à vins.

 La Cave aux Moines, c’est aussi son restaurant « Les Pieds Bleus »

Dans d’anciennes galeries aménagées, communiquant entre elles, des formules de repas basés  sur les productions de la cave, champignons et escargots ainsi que sur une spécialité de la région saumuroise, « les fouées » pâte à pain cuites dans des fours à bois traditionnels

 La fouée est une petite boule de pain, cuite au four et fourrée encore chaude de rillettes, de grillon, de champignons de mogettes, ou de beurre selon les régions.  Elle fait partie du terroir gastronomique de l’ouest de la France (Touraine, Saumurois, Poitou, Charentes).  Elle porte aussi le nom  fouace angevine en Anjou. 

Le terme proviendrait du latin panis focacius, qui désigne un pain plat cuit dans le foyer.  Le terme dérive du latin focus, qui signifie « foyer, endroit pour cuire »

Dans le glossaire angevin

  En 1880, dans son Glossaire angevin étymologique, comparé avec différents dialectes, Charles Ménière indique que le mot « fouée » désigne un fagot de bois pour le feu, ou un petit feu de fagots. L’on cuisait des galettes de pain au four,  « à la “fouée”

 En 1908, dans leur Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l’Anjou, Verrier et Onillon définissent le terme comme une « galette mince que l’on met au four avant le pain et qui cuit très rapidement […], on appelle cette même galette : galette à la fouée.

En effet, en  attendant que le four soit assez chaud pour la cuisson du pain, on préparait des fouées avec le reste de pâte à pain. Les personnes chargées de cuire le pain apprêtaient quelques pâtons en les aplatissant entre leurs paumes. La vitesse à laquelle gonflait un pâton indiquait si le moment était venu d’enfourner le pain. Cela permettait de savoir si la sole était à la bonne température.

Renseignements  pratiques

20 bis rue Foulques Nerra – Préban – 49350 GENNES – Val de Loire

Tél : 02 41 67 95 64

Tarifs 2021 : Plein tarif : 6,50 € – Tarif enfant (7 à 14 ans) : 3,50 €

Détours troglodytiques en Saumurois : caves utilisées pour la culture du champignon de Paris

Troglodytes  Saumurois  : Champignonnière du Saut aux Loups

A Montsoreau,  à 12 kms de Saumur, entre Saumur et Chinon, dans le Val de Loire, le Saut aux Loups est un site troglo à flanc de coteau dominant la Loire. Occupé depuis la nuit des temps par l’homme, pour y habiter ou s’y cacher ; la pierre de tuffeau, très friable, était facile à creuser. Les loups aussi y élurent domicile.

Ensuite, le lieu devint une carrière de tuffeau, la pierre de la Maumenière étant reconnue comme l’une des meilleures pour la construction. On utilisa la pierre pour  construire le château de Montsoreau, l’abbaye de Fontevraud, les Ardillers de Saumur… et on l’exporta vers l’Angleterre notamment.

Les gabares (bateaux à fond plat) transportaient les pierres de tuffeau. L’emplacement du Saut aux Loups en bord de Loire était particulièrement idéal pour ce faire.

A l’après-guerre, les galeries servent d’habitats, suite aux bombardements de maisons. 

Site touristique

Puis le Saut aux Loups devient un site touristique : les premiers visiteurs découvraient les galeries à la lumière des torches.

Aujourd’hui, la visite se réalise dans de meilleures conditions, grâce à l’animation et à l’électrification du parcours par les champignonnistes.

Le restaurant le Saut aux Loups à Montsoreau, « Plus Beau Village de France », est également une champignonnière. Sa spécialité est la galipette, champignon local cuit au four à pain et accommodé selon les traditions.

De la cave… à l’assiette… repas du champignonniste : les “Galipettes farcies”. Ce sont des gros champignons de Paris, garnies de rillettes, d’andouille, de fromage de chèvre, de saumon ou d’escargot. On les cuit au four à pain ancien et on les sert en terrasse, avec vue sur Loire ou dans l’ambiance chaleureuse de salles troglodytiques.

Renseignements  pratiques

Avenue de la Loire 49730 Montsoreau

tél : 02 41 51 70 30


Horaires d’ouverture 2021 
Du 19/05 au 14/11 : tous les jours de 10h à 18h (fermeture à 19h du 10 juillet au 31 août). 
Dernier accès 30 minutes avant la fermeture. 

Visite 
Durée : 1h15. 

Température ambiante de 13°C – prévoir un vêtement chaud. 
Boutique : vente de champignons frais ou en conserves (natures ou cuisinés) –

Tarifs 2021 
Plein tarif : 7 € 
Tarif enfant (4 à 18 ans) et étudiants : 5,50 € 
Tarif groupe (à partir de 20 personnes) : 6,50 € 

Troglodytes  Saumurois : Le Musée du champignon

Route de Gennes, à 700 m de la sortie de  Saint Hilaire Saint Florent, le musée des champignons ou « Le monde des champignons sauvages et cultivés »

On récolte chaque année plus de 10 tonnes de champignons au milieu des caves : champignons de Paris, pleurotes, shii-takés et autres champignons exotiques.

Plus de 250 espèces de champignons sauvages. Recevez les clés du monde des champignons, dans la plus grande exposition mycologique d’Europe !

Le musée des champignons c’est aussi un site troglodytique remarquable. A la fin de la visite, découvrez la maison « troglodyte » taillée dans la pierre de tuffeau. Elle abrite une collection d’objets champignons du monde entier.

Plein tarif : 15 € 
Tarif enfant (6 à 17 ans) : 12 € 
Formule famille – 4 personnes : 50 € 
Formule famille – 5 personnes et + : 55 € 

Route de Gennes 
Saint-Hilaire-Saint-Florent 
49400 SAUMUR 
Lat. 47.2847786° 
Long. -0.1257378° 
Tél. 02 41 50 31 55 

Troglodytes  Saumurois : La Cave Vivante du Champignon

Au PUY-NOTRE-DAME  à 25 km de Saumur. Venez découvrir la culture des champignons en troglodyte. Jacky et Julien Roulleau, champignonnistes, vous accueillent dans leurs habitations troglodytiques du XVIe siècle, où poussent champignons de Paris et champignons sylvestres.

Troglodytes  Saumurois : La pierre de tuffeau

Certes l’extraction des pierres de tuffeau a permis  la construction des châteaux et demeures du Val de Loire. Mais n’oublions pas que ces extractions sont à l’origine des nombreux sites troglodytiques existants aujourd’hui.

Mais trois sites vont vous permettre de découvrir la taille de la pierre de tuffeau et la création d’objets originaux ou curieux.

  • La Cave aux sculptures
  • Pierre et Lumière,
  • Mystère des Faluns

 Troglodytes  Saumurois : La Cave aux sculptures

La cave aux sculptures un lieu unique en Occident

S’il est un lieu insolite, c’est bien celui-là…

A 22 km de Saumur, La Cave aux Sculptures de Dénezé-sous-Doué, se situe au cœur d’un site troglodytique important.

Cette cave immense, c’est une énigme, unique en Occident !

Plusieurs centaines de personnages, de visages, sculptés en volume dans le tuffeau… Une sarabande folle de figures démoniaques et angéliques. Une bacchanale de corps parés de costumes somptueux ou dénudés… Aucun souci de proportions, pour cette frise truculente.

Si certains groupes, certaines scènes, restent totalement incompréhensibles, on repère cependant quelques personnages connus de l’histoire de France. Comme, par exemple, Catherine de Médicis, ou Diane de Poitiers. On parcourt en quelque sorte une bande dessinée de l’histoire de France, taillée dans le tuffeau. Au passage, les mystérieux sculpteurs ne se sont pas privés d’aller jusqu’au « scoop ». Aujourd’hui il s’apparenterait à ce que l’on appelle « la presse people ». Des habits de cour habillent Catherine de Médicis, alors que la maîtresse du roi, derrière, est « topless » !

Mais l’on ne sait pas trop s’il s’agit de la présentation de scènes contemporaines des sculpteurs inconnus. Ou s’il s’agit de la représentation d’histoires anciennes colportées. Bref, on ne sait pas si tout cela date du XVsiècle, du XVIe siècle, ou même du XVIIe siècle… il y a bien les sculptures, mais on ignore tout des sculpteurs !

La cave aux sculptures, découverte, enfouie, redécouverte, enfouie à nouveau…

On découvrit la cave à deux reprises, très probablement à l’occasion d’effondrements, en 1663 et en 1740. Ceux-ci ayant mis au jour corps dénudés et figures grimaçantes, les prêtres de l’époque se sont empressés d’enfouir le tout ! Peut-être pensaient-ils qu’il s’agissait d’un lieu de culte païen.
1956 voit la redécouverte du site et son inscription à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Une renaissance difficile, pour la cave aux sculptures…

A partir de 1977, la commune consacra des sommes importantes pour l’aménagement et l’accessibilité du site. En revanche une fréquentation excessive favorisa l’apparition de champignons, de mousses et de salpêtre… La « cave aux sculptures » reçut alors une aide de la mission Bern. Cela lui permit de lutter contre ces phénomènes, et de sauver ce site troglodytique.

La cave aux sculptures 
7, rue de la Caverne 
49700 Dénezé-sous-Doué
Tél. : 02 41 59 15 40 (site)
Tel. : 02 41 59 21 62 (mairie)

Troglodytes  Saumurois : Pierre et lumière

« Pierre et Lumière » est un des plus beaux sites « troglodyte » de Saumur. Certainement le plus joli parc miniature au monde.
 

Vous allez parcourir l’équivalent de 200 kilomètres, en Anjou puis en Touraine et découvrir une vingtaine de sculptures très souvent  réalisées en bas-relief à même la roche et représentant les plus beaux monuments du Val de Loire taillées dans la douce pierre de tuffeau : églises, villes, villages et châteaux du Val de Loire.

De splendides jeux de lumière révèlent la beauté des volumes et des détails. Les éclairages évoluent, tournent, changent de couleur pour sublimer chaque facette des œuvres.

Sculpté dans le tuffeau, le château de Montsoreau
Pierre et Lumière : le château de Montsoreau

Les créateurs de Pierre et Lumière

Ce parc miniature souterrain est né de la rencontre de deux hommes de passion. Yann Bouchard avait l’idée, Philippe Cormand savait sculpter.

Amoureux et natif de la région, Yann Bouchard est un passionné des constructions. Son idée était de présenter les plus beaux monuments du Val de Loire, sculptés dans la pierre de tuffeau.
Philippe Cormand, lui, est originaire de Bretagne. Il sculpte la pierre, le bois et la glace. Il reçut plusieurs prix dans de nombreux concours internationaux mais c’est certainement à Pierre et Lumière qu’il a donné le plus pleinement la mesure de son talent.

Pierre et Lumière  se trouve à Saumur – St Hilaire St Florent, à 100 mètres du Musée du Champignon et des Jardins du Puygirault.

Route de Gennes – 49400 Saumur

Tél : 02 41 50 70 04

Détours troglodytiques en Saumurois : un village représenté en miniature dans la pierre de tuffeau
Pierre et Lumière – Le Village

Troglodytes  Saumurois : Mystère des faluns

Le Mystère des Faluns est une invitation au voyage entre science et poésie.

Le site troglodytique des Perrières est une ancienne carrière de pierre. Vous y découvrirez les secrets de la formation géologique de cette roche coquillière, grâce à une remontée dans le temps de 10 millions d’années, dans la mer des faluns. L’architecture majestueuse et originale de ces caves cathédrales en ogive hautes de 20 mètres,  fruit du travail des hommes, vous surprendra.

Vous pourrez visiter le Mystère des Faluns à Doué la Fontaine au 7 Rue d’Anjou.

Doué-la-Fontaine est une commune déléguée de Doué-en-Anjou du département Maine et Loire (49). Elle est rattachée à la Région des Pays de la Loire.

Troglodytes  Saumurois : Le château troglodyte de Brézé

Vous pourrez prendre connaissance du château de Brézé en vous rendant sur le site de la Maison de Saumur https://www.lamaisondesaumur.com   dans la rubrique du menu intitulé : « A DECOUVRIR EN SAUMUROIS » puis rechercher : « Découvrez le château troglodyte de Brézé »

Autres sites troglodytiques

Troglodytes  Saumurois : La rose bleue

 

A 17 km de Saumur, à Doué la Fontaine, la Rose Bleue, se niche au creux d’un site troglodytique. Elle vous invite à une balade artistique et insolite : atelier-boutique de céramique, café-expo le “TrOglOuglOu” et un habitat troglodytique contemporain. Un lieu de création vivant au cœur d’un patrimoine préservé.

Troglodytes Saumurois : Les troglos de la Sablière

Une visite entièrement troglodytique originale dans les galeries souterraines de falun  qui vous plongera l’espace d’un moment dans un lieu étonnant, plein d’histoire et artistique.

Vous découvrirez la sablière creusée au début du XXe siècle, une habitation troglodytique, un ancien bistrot troglo, des souterrains refuges. Ainsi qu’une exposition de fossiles retrouvés dans le falun et le tuffeau (dents de requin, oursin, ammonites…). Enfin, une galerie contemporaine permet à  des artistes de réaliser de magnifiques oeuvres dans le falun.

LOCALISATION :

16, rue Petite Riffaudière – Doué-la-Fontaine
49700 DOUÉ-EN-ANJOU

Détours troglodytiques en Saumurois : le tuffeau se prête à toutes les sculptures pour représenter des végétaux, des maisons, des humains ...


Les troglos de la Sablière

Troglodytes  Saumurois : Troglodytes et Sarcophages

Monument historique, ce site troglodytique est le plus complet et le plus insolite pour montrer les multiples usages des troglos. Venez découvrir comment, depuis 1500 ans, l’homme utilisa l’espace souterrain : refuge, chapelle et ferme troglodytique, caves “cathédrales”, refuge de la dernière guerre…

LOCALISATION

1, rue de la Croix Mordret – Doué-la-Fontaine
49700 DOUÉ-EN-ANJOU

tél : 02 41 59 24 95

Détours troglodytiques en Saumurois : il fallait bien pouvoir s'approvisionner en eau dans un habitat troglodytique


Troglodytes et Sarcophages (Anjou Tourisme)
 

Troglodytes  Saumurois : l’Hélice Terrestre

L’Hélice Terrestre est un site troglodytique artistique : un village troglodyte dans lequel l’artiste Jacques Warminski a créé une oeuvre remarquable. Qui comprend deux espaces simultanés : l’un entièrement creusé dans la roche, l’autre modelé et moulé à ciel ouvert. Cet espace sculptural permet aux visiteurs de se mouvoir dans l’épaisseur de l’écorce terrestre. Expositions, ateliers et spectacles plus particulièrement pendant la période estivale.

LOCALISATION

16 L’Orbière
Saint-Georges-des-Sept-Voies
49350 GENNES-VAL-DE-LOIRE

tél : 02 41 57 95 92

Troglodytes  Saumurois : Le Bioparc de Doué la Fontaine

Au cœur de l’Anjou, à 17 km de Saumur, le Bioparc de Doué la Fontaine. Il est le seul zoo troglodytique au monde !

 Plus de 1 300 animaux y ont trouvé un cadre naturel exceptionnel, consacré à la protection des espèces menacées.

Mieux  qu’un simple parc animalier, la conception de ce lieu de vie immerge véritablement le visiteur dans l’ambiance naturelle des espèces rencontrées

Le bio parc s’étend sur 14 hectares au cœur des carrières de faluns, agrégat de coquillages, de sable et d’argile. Ils datent tous du paléolithique, époque ou la mer était présente en Anjou.

Ces carrières de roche très tendre ont permis d’adapter le décor naturel aux besoins des différents animaux. Des ilots, des cascades, des ensembles végétaux habillent les larges espaces réservés à chaque espèce. On change ainsi de continent au fil des passages troglodytiques creusés dans la roche.

 D’autre part, ses concepteurs ont voulu embarquer les visiteurs dans un vrai voyage. Ils partagent ainsi leur passion du monde et leur connaissance des espaces de vie sauvage.

On y avance tel un explorateur au gré d’atmosphères qui surprennent et créent l’émotion.

L’équipe du Bioparc, fait la part belle aux animaux dont l’espèce est en danger. En effet, ils se sont investis auprès d’associations de protection animale dans leur pays d’origine

LA GRANDE VOLIÈRE SUD-AMÉRICAINE

Déambulez entre les falaises de la plus grande volière d’Europe pour assister au ballet aérien inoubliable de 35 espèces d’oiseaux.

En 2021, le site s’enrichit d’une volière africaine. Les flashes multicolores des guêpiers, choucadors et autres touracos vous surprendront.

LA VALLÉE DES RHINOCÉROS

Partez à la rencontre de la faune des plaines africaines. Après les lions et les guépards, longez la vallée creusée dans la roche. Vous pourrez y observer les imposants rhinocéros noirs et les gazelles. Pour les enfants : caresses aux chèvres et parcours en galerie pour un face à face avec les mangoustes.

LES FANTÔMES DE L’HIMALAYA

Véritables fantômes insaisissables des montagnes, le bouquetin markhor herbivore, la panthère des neiges carnivore, et les vautours charognards vous attendent. Osez emprunter le tunnel menant à leur territoire escarpé et vous assisterez au repas spectaculaire des charognards !

Soigneur d’1 jour : vivez une expérience unique au plus près des animaux en devenant soigneur animalier ! 

Le temps d’une demi-journée, participez aux différentes missions des soigneurs. Vous préparerez des repas, nourrirez les animaux, entretiendrez les parcs et des bâtiments, ferez sortir et rentrer des animaux. Vous aurez un contact privilégié avec toute la diversité animale du Bioparc : grands herbivores, carnivores, oiseaux, primates et reptiles. 
Durée : 4h 
Tarif 2022 : 169 € par personne 
Sur contrat de réservation minimum 3 semaines avant la date choisie (sous réserve de disponibilités). 

LOCALISATION

103, rue de Cholet
Doué-la-Fontaine
49700 DOUÉ-EN-ANJOU

tél : 02 41 59 18 58

Troglodytes  Saumurois : les restaurants

Le Restaurant troglodytique “Les Pieds Bleus”

Vous pourrez aller au restaurant « Les Pieds Bleus » de la Cave aux Moines pour y déguster les  spécialités des troglodytes d’Anjou : les fouées, petits pains cuits dans les fours à bois, que vous garnirez de produits régionaux, comme autrefois. Dégustez également, à la mode troglo, les champignons produits dans les caves du restaurant.

 au 20 bis rue Foulques Nerra, Préban, à Chènehutte Trèves Cunault

Tél : 02 41 67 95 64

Le Restaurant troglodytique “Le Saut aux Loups”

 Au restaurant le Saut aux Loups à Montsoreau vous pourrez déguster dans l’ambiance chaleureuse des salles troglodytiques  ou en terrasse avec vue sur la Loire,  les “Galipettes farcies” (gros champignons de Paris), garnies de rillettes, d’andouille, de fromage de chèvre, de saumon ou d’escargot, cuites au four à bois.

Ses coordonnées 

Avenue de la Loire 
49730 MONTSOREAU 

Tél. 02 41 51 70 30 

 La table des Fouées, restaurant troglodytique

 L’équipe de La Table des Fouées vous accueille dans ce restaurant unique à Saumur. Une cave d’une capacité de 200 personnes avec plus de 6 mètres de hauteur de plafond. Avec son puits de lumière de 12 mètres ! Vous y découvrirez les spécialités locales revisitées, de la cuisine traditionnelle avec des produits frais et “faits maison”. Un restaurant ouvert toute l’année et à l’écoute de tout régime alimentaire. Mais aussi une large gamme de vins de Loire en accompagnement.

La Table des Fouées vous propose également un dîner au coeur d’une cave troglodytique ponctué par un spectacle équestre et  vivre ainsi  un moment unique dans un cadre exceptionnel !

Les coordonnées de la Table des Fouées 

VinoValley 
29 rue Jean Ackerman 
49400 SAINT-HILAIRE-SAINT-FLORENT 

Tél. 02 41 03 31 65 

« Les Caves de Marson » restaurant troglodytique

Ce  restaurant troglodytique vous propose, dans un cadre exceptionnel, un repas de fouées, à garnir de produits locaux et artisanaux. Lors d’un repas éclairé aux chandelles, vous pourrez voir gonfler les fouées dans un four d’époque. Puis vous les dégusterez en les garnissant de produits du terroir. Les fouées sont de petits pains cuits dans un four à feu de bois dont l’origine remonte aux temps anciens. François Rabelais a immortalisé celles-ci dans son œuvre “Gargantua”.

Pour y aller :

M. et Mme NOYER 
1, rue Henri Fricotelle – Marson 
49400 ROU-MARSON, à 7 kms de Saumur 

Tél. 02 41 50 50 05 

Les “Pommes Tapées, restaurant troglodytique

Ou encore pour terminer cette présentation de quelques restaurants troglodytiques, le restaurant « Les Pommes Tapées du Val de Loire ».

 Venez déguster un menu du terroir dans l’intimité chaleureuse de la cave troglodytique des “Pommes Tapées du Val de Loire”. L’occasion de découvrir les traditions angevines parmi lesquelles, bien sûr, les fameuses “pommes tapées”. Vous pourrez en effet agrémenter votre venue par la visite de ce site, unique en France !

11 rue des Ducs d’Anjou 
49730 TURQUANT  à 10 km de Saumur.

Tél. 02 41 51 48 30 

Troglodytes  Saumurois : les Marchés des Vins de Loire

 A Montsoreau, à 11 km de Saumur,  face à la Loire, dans ce site troglodytique, découvrez à travers un parcours insolite et initiatique les différentes Appellations de la Vallée de la Loire.

 Ce site, unique en Pays-de-la-Loire, se veut un lieu de convivialité propice au partage des goûts et des saveurs. Mais aussi à la découverte des richesses œnologiques des vins de Nantes à Sancerre grâce à des vignerons respectueux de leurs terroirs.

A l’issue de votre visite/dégustation, vous pouvez acheter l’ensemble des crus au tarif propriété.

 Seul ou entre amis, vous passerez à coup sûr un bon moment. (Possibilité après le parcours d’un repas avec différents vins, sur réservation).

Où :

Bernard Pelé 
7, chemin des caves 
49730 Montsoreau 

Tél. 02 41 38 15 05 
Mob. 06 60 65 64 05 

  Troglodytes  Saumurois : deux  hôtels troglodytiques

La Demeure de la Vignoble

La Demeure de la Vignoble à Turquant à 10 km de Saumur. Cette demeure du XVIIe siècle en tuffeau, accrochée au coteau de Loire et aménagée  au cœur d’un ancien village troglodytique, allie charme, confort et authenticité au milieu du vignoble du Saumur Champigny.

Où :

M. Yannick SABLE 
3, impasse Marguerite d’Anjou 
49730 TURQUANT 

Tél. 02 41 53 67 00 

 L’ Hôtel troglodytique «  Rocaminori » à Louresse-Rochemenier,

L’hôtel troglodyte Rocaminori à Louresse-Rochemenier, propose, à 23 km de Saumur, des  chambres troglodytiques ou semi-troglodytiques creusées dans le falun.

Où :

Philippe JUSTEAU 
13, rue du Musée 
49700 LOURESSE-ROCHEMENIER 

Tél. 02 41 50 03 12

La Maison de Saumur, chambres d’hôtes

Pour votre halte dans le saumurois, pourquoi ne pas choisir la Maison de Saumur ? Maison d’hôtes de charme qui vous propose plusieurs chambres d’hôtes de caractère en ville de Saumur.

 Nous vous recevrons dans une jolie demeure, du quartier historique de l’Ecole de Cavalerie. Labellisée City Break Premium par les Gites de France Anjou.

Ainsi, après vos découvertes des sites troglodytiques du Saumurois, vous pourrez  séjourner non loin du coeur de ville de Saumur, de son château et de ses monuments classés mais aussi de ses restaurants, boutiques, musées et marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.