60ème Journées de la Rose à Doué en Anjou

Du  12 au 15 juillet 2019, venez assister aux 60èmes Journées de la Rose à Doué en Anjou et découvrir ses arènes et ses caves « cathédrale » troglodytiques décorées de milliers de roses naturelles à l’occasion du concours international d’art floral.

Ce concours, créé en 1990, regroupe 7 à 8 écoles de fleuristes de différents pays. 
Les écoles présentent dans une immense cave troglodytique un véritable décor naturel à base de roses. 
D’autres caves souterraines sont également mises en scènes avec des roses en fonction de la thématique proposée chaque année. 
 Pour cette année 2019, ce sont « Les années 60′”  qui seront mises à l’honneur

Tout l’été vous pourrez également faire une halte botanique dans les parcs et jardins en Anjou,  Terra Botanica à Angers, Camifolia à Chemillé, le Jardin Japonais à Maulévrie,  la roseraie « Terre de Roses » à Doué en Anjou, sans oublier le parc zoologique de Doué en Anjou qui reçoit chaque année plus de 200 000 visiteurs.

A Doué  en Anjou, anciennement Doué la Fontaine, situé à 17 kms de Saumur, vous êtes  dans le département du Maine et Loire, Terre de Jardins !

Doué en Anjou est  la cité de la rose depuis le XIXème siècle. Aujourd’hui encore, elle s’impose comme la capitale de la rose avec près de la moitié de la production française de rosiers.

La douceur Angevine, la diversité naturelle des terres et le savoir-faire des hommes  fait qu’aujourd’hui,  l’Anjou est  reconnu dans le monde entier pour la qualité de ses productions et la beauté de ses parcs.

Grace à ses 45 000 hectares de cultures horticoles spécialisées, l’Anjou se place dans les premiers rangs de nombreuses productions : semences potagères et florales, plantes médicinales, hortensias, plantes vivaces pépinières ornementales et fruitières…

Un peu d’histoire

C’est sous l’impulsion du Baron Joseph François FOULLON,  dit Foulon de Doué, né à Saumur le 25 juin 1715, que la cité de Doué la Fontaine  connaît ses heures les plus prospères.

Restaurant le château de Doué, Joseph François Foullon fait planter 500 000 peupliers d’Italie, introduit la culture de la luzerne et du sainfoin, aménage des  pépinières à Soulanger où il fait bâtir un château.

Par ailleurs  il promeut,  avec l’aide d’un jardinier royal, la culture des roses qui a fait  depuis 1790, la réputation internationale de Doué.

Jean François Foulon était un administrateur français mais aussi surintendant (ministre) des finances. Il fut une des premières victimes de la Révolution française, pendu à Paris le 22 juillet 1789.

Vous êtes en Anjou, terre de jardins !

 Que vous soyez  simple promeneur ou jardinier expérimenté, les nombreux parcs et  jardins de l’Anjou seront cet été  lieux de promenade mais surtout sources d’émerveillement devant tant de beauté  autour de la reine des fleurs : la Rose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *